Les 4 éléments essentiels pour un bon tirage avec votre poêle à granulé

Les 4 éléments essentiels pour un bon tirage avec votre poêle à granulé

21 août 2018 Non Par Elodie

Vous utilisez un poêle à granulés ? Sachez que le tirage donc, le déplacement d’air ou de gaz de combustion (qui part du bas et remonte vers le haut de la cheminée) ne doit être ni trop fort ni trop faible. Dans cet article, découvrez les 4 éléments essentiels pour un bon tirage, c’est-à-dire un tirage stable.

1- Le conduit de fumée

Sachez avant tout que votre poêle à granulés doit disposer de son propre conduit de fumée. Bien entendu, le conduit en question doit respecter les normes en vigueur. Il doit être le plus droit possible pour simplifier le tirage. Avec un tel conduit, il n’y aura ni rétrécissement ni dévoiement. Cela évitera le ralentissement des fumées, et par la suite la condensation des gaz de combustion, laquelle est responsable des dépôts sur les parois des conduits.

Votre conduit doit également avoir le bon dimensionnement. Pour éviter un mauvais tirage, sa taille doit être parfaitement adaptée à celle du foyer (donc ni trop grande ni trop petite). Ses dimensions intérieures ne doivent pas dépasser 20 x 20 cm et son diamètre de 20 cm. Et s’il y a un point qu’il faut retenir c’est que moins le conduit est long, moins le tirage est performant. Aussi, idéalement, misez pour un conduit avec une longueur minimum de 4 m. Concernant la sortie au niveau du toit, votre conduit doit dépasser le faîtage du toit de 40 cm (si vous avez opté pour un modèle à ventouse, cette obligation ne vous concerne pas). La section interne de votre sortie de toit être égale à celle de votre conduit d’évacuation. Concernant sa section de sortie, celle-ci doit être supérieure au double de la section interne du conduit de fumée.

En outre, la fabrication du conduit est d’une importance incontournable. Sachez qu’un conduit d’évacuation réfractaire à section circulaire simplifiera l’évacuation des fumées. Les matériaux comme les tuyaux à nervures internes, l’acier galvanisé et le fibrociment ne sont pas recommandés pour la construction du conduit. Et faut-il encore rappeler que la fabrication doit être effectuée de façon à prévenir l’entrée de pluie, de neige et tout autre corps étranger ?

Toujours pour un tirage régulier, il est conseillé de tuber le conduit. Le tubage reste indispensable surtout si ce dernier n’est plus en bon état (donc présente des fissures) ou n’est pas suffisamment isolé.

Et qu’en est-il des raccords de fumées ? Pour éviter la condensation dans le conduit, ceux-ci doivent être de préférence en acier aluminés et isolés.

2- L’entretien du conduit de fumée

On ne le répète pas jamais assez, l’entretien du conduit de fumée ne doit pas être négligé. Ceci doit être parfaitement nickel et surtout, entretenu régulièrement. En effet, le tirage sera médiocre si le conduit est sale ou bouché. Concernant l’entretien, 2 ramonages par an s’imposent. Grâce à ces ramonages, vous saurez si votre conduit favorise un bon tirage ou non.

3- Les températures

Votre conduit de cheminée peut être vraiment froid lorsque vous lancez votre feu. Avant toute chose, pensez alors à le réchauffer. De cette façon, vous créez une source chaleur sans fumées, laquelle vous permettra de débloquer le bouchon d’air froid. D’ailleurs, cela vous permet d’obtenir un tirage sans pour autant générer des fumées chez vous ou salir votre appareil.

Et puisque le tirage sera insuffisant si les fumées sont moins chaudes, comme évoqué précédemment, le tubage du conduit reste indispensable.

En parlant de température, prenez note que c’est l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur du conduit qui permet le tirage ? Plus cet écart est important, meilleur sera le tirage naturel. Vous comprenez mieux pourquoi quand vous arrêtez le chauffage, la chaleur naturelle de votre habitat ou celle produite par votre appareil s’évacue par le conduit de fumée si ceci n’est pas fermé ou si votre appareil n’est pas fermé.

4- Les pressions et dépressions

Les pressions et dépressions dans votre habitation, mais aussi à l’extérieur de celle-ci influenceront les mouvements d’air. Pour un tirage naturel dans le conduit de fumée, la création d’une dépression peut être une solution intéressante. Si votre maison est équipée d’une VMC ou encore d’une hotte de cuisine, cela peut vous causer des problèmes toutefois. En effet dans ce cas, l’air de la maison risque de s’évacuer vers l’extérieur. Les fumées ainsi que le gaz de combustion risquent quant à eux de se refouler à l’intérieur.

L’idéal serait donc de créer une arrivée d’air propre à votre appareil. Cette arrivée doit être connectée directement à votre appareil. De cette façon, l’air extérieur ne risque pas d’entrer dans votre habitation. De temps en temps, vous devez donc vous assurer que l’arrivée d’air de votre poêle est pleinement fonctionnelle.

Dans certains cas, vous serez amené à remplacer votre appareil pour régler un problème de fonctionnement ou de tirage. Vous qui voulez investir dans un nouveau poêle à granulés, nous vous invitons à visiter cette page.