rénovation maison années 70

25 octobre 2019 Non Par Elodie

Il y a plus d’une quarantaine d’années, il est sûr qu’à cette période, les constructions de l’époque avaient un tout autre visage. Suite à l’immense expansion de l’habitat collectif, les années 70 ont pris un virage à quatre-vingts degrés et ont privilégié les maisons individuelles. La différence est flagrante et ces évènements ont réellement marqué un tournant dans le secteur de l’immobilier. Si vous venez de faire l’acquisition de l’une de ces anciennes bâtisses, il va sans dire que quelques travaux de rénovation seront indispensables. Vous avez du pain sur la planche !

Qu’est-ce qui caractérise une demeure des années 70 ?

Avec le système d’aménagement de cette époque révolue, les maisons individuelles étaient souvent placées à une certaine distance par rapport à la voirie. En ce sens, il y avait largement la place pour un jardin privatif. Orientée côté Sud, cette disposition permettait un apport constant en lumière naturelle. Quant à la répartition intérieure, il était coutume surélever le bâtiment d’un ou de deux niveaux. Également équipée d’un rez-de-chaussée, cette pièce pouvait servir de garage et de chaufferie. La configuration des lieux voulait que les escaliers soient construits à l’extérieur. À leurs extrémités, un balcon était aménagé.

Durant cette période, le système de chauffage utilisé était majoritairement le chauffage à gaz ou fioul. Côté eau chaude, des technologies déjà très avancées furent exploitées. Un chauffe-eau électrique, accompagné d’une chaudière pouvait combler les besoins de toute la maison. Concernant la ventilation, les méthodes employées étaient assez rudimentaires. Un courant d’air provoqué par les fenêtres et autre ouverture pouvait faire l’affaire. Afin de faire face à l’humidité, il n’était pas rare d’improviser des grilles de ventilations. Ce système réduisait le risque de prolifération de moisissures. Le terme passoire énergétique est très souvent utilisé pour qualifier ce type de bâtisse.

Quels sont les travaux nécessaires pour réhabiliter votre vieille maison ?

À noter que les règlementations au sujet des normes thermiques n’avaient été mises en vigueur qu’après 1974. Par conséquent, les stipulations et normes préconisées sont largement dépassées face à celles recommandées actuellement. De ce fait, l’état a pris des mesures d’accompagnement en faveur de la remise à niveau de ces bâtiments. Des aides financières sont accessibles pour alléger vos futures dépenses. Avant d’entamer les travaux, il sera primordial de déléguer la gestion des opérations à un professionnel.

Avec un diagnostic complet et minutieux de l’état des lieux, ce n’est qu’à partir de ses analyses que le chantier peut réellement démarrer. Sur ses bons conseils et ses directives, généralement, la première étape est la démolition. À l’intérieur de ces anciennes, il n’est pas étonnant de constater les dommages subis par les cloisonnements et les murs. De ce fait, la mission est préserver la sécurité en les remplaçants par des structures plus résistantes. Après la finalisation cette tâche, il faudra alors désencombrer les pièces et ne laisser aucun débris gêner la continuité du chantier. Viens ensuite l’étape la plus redoutée, l’isolation, vous n’êtes au bout de vos peines.